GRISBY : BIZNESS & SUCCESS STORY

Retour

 

6h52 ! Déjà en train de checker l’évolution des ses différentes actions en bourse depuis une bonne heure, le maître des lieux nous reçoit dans un peignoir rose cochon avec lettres d’or brodées à son nom.

On est direct dans l’ambiance. Il faut dire que cet as du business ne s’embarrasse pas de détails et ne perd pas de temps : édition (via le mag’ que vous avez entre les mains en ce moment même), médias avec le Grisby Radio Show, team building, sites web, même une monnaie... le boss enchaîne les coups de maître et s’accorde peu de temps pour fôlatrer.

Difficile de résister pourtant lorsque le business vous amène succès et notoriété.

Beaucoup se seraient laisser aller, cédant aux sollicitations de cochonnes envoûtées par tant de réussite et vous tournant amoureusement autour du tire-bouchon.

Mais pour lui, hors de question de se laisser détourner de ses objectifs. On ne développe pas un empire business comme celui-ci sans avoir une discipline de fer et une motivation de chaque instant.

Nous lui demandons sa journée type et celui-ci nous répond que chaque heure est rythmée par des préoccupations business.

Prospection, CRM, référencement Google, Instagram, Linkedin, opérations de marketing direct, événements, achat de fichiers, campagnes SMS, force de vente, réseaux d’affaires... tout y passe.

Rien n’est laissé au hasard pour accélérer sans cesse la croissance de l’empire Grisby.

L’aventure a pourtant démarré de façon anodine, un matin d’été. Très exactement, un certain 4 juillet !

Les affaires étaient calmes et le monde du business commençait à s’éparpiller façon puzzle en vacances.

C’est à ce moment que les idées s’enchainent : jeu business, biftons, magazine, radio, soirées poker...

Les concepts fusent et la machine à cash va très vite se lancer. Elle va se positionner en orbite géomonétaire pour ne plus jamais en redescendre.

A part la maison d’édition, qui est dans les tuyaux, tout est sorti à la vitesse de l’éclair. Quand le jambonneau arrière commence à remuer, c’est toute la couenne qui s’affole.

Le succès de ces nombreuses initiatives est au rendez-vous et les fans frétillent joyeusement des jarrets sur les réseaux sociaux et pendant les soirées réseautage.

L’info circule sur le web, dans les club d’affaires, fait le buzz pendant les rdv déjeuners. En même temps, voir une cochonnaille développer ses affaires n’est pas chose courante.

Alors ça marque forcément les esprits, même de ceux qui étaient plutôt en mode « végan » au départ.

Du coup, pour célébrer joyeusement cette success story et son statut de cochon capitaliste le plus bankable de la cité toulousaine, le Grisby fête bientôt son anniversaire.

Et pour ce qui est de la date, vous l’avez bien sûr déjà tous deviné...

Ce sera un certain 4 juillet !

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous :
Prenez contact